Le BSM Loire sait tout faire, comme le dit si bien l’article publié dans un récent numéro du journal «Cols bleus». En effet, en sus de protéger, ravitailler et exceptionnellement réparer ses tendres poussins, elle peut accueillir différentes ‘bestioles’ telles que les Fennecs, les Pumas, les Alouettes ou les gazelles !! (chercher l’erreur).

Que nous raconte-il ? Le BSM Loire serait-il devenu une arche de Noé ?

Je vous répondrais, pas tout çà fait mais presque.

Au fait, avez-vous trouver l’erreur ? Il y a un seul volatile dans la bande : l’ Alouette.

Ces sympathiques animaux sont en fait des noms d’hélicoptères utilisés dans l’armée de l’air, de terre ou la marine nationale. Au cours de son périple moyen oriental, le BSM Loire a mis à profit ses capacités de plate-forme hélicoptère pour effectuer des entraînements avec nos partenaires (je fais des vers sans en avoir l’air). Que ce soit le fin Fennec, le gros bourdon de Puma, la belle gazelle avec ses fines ailes ou la chouette Alouette (du BCR Somme), le BSM Loire a su les accueillir vaillamment malgré ses 40 ans presque sonnés !! Ces engins ont pu effectuer des TAG (Touch And Go : appontage et décollage dans la foulée), des appontages suivis d’un ravitaillement en carburant ou des VERTREP (Vertical Replenishment) qui consiste à déposer ou récupérer du fret dans un filet suspendu au bout d’un filin (l’hélicoptère reste en stationnaire au dessus du pont). Ce ballet de libellules fut un plaisir pour les yeux (moins pour les oreilles) et l’équipage a pu, ainsi, s’émerveiller et suivre la maîtrise des pilotes dans leur art de virtuose des airs (et non du désert). Je n’ai qu’un mot : BRAVO à ses fous volants qui réalisent des miracles sur tous les théâtres d’opérations.

CC Laurent Corre