Aïe, Aïe ! fit le second maître mécanicien au doigt écrasé par un coup de marteau mal ajusté ,

J’peux plus marcher ! fit le quartier maître timonier au dos coincé par un arrêt de jeu mal avisé,

Ouh la la !, fit le second maître secrétaire handicapé par un placage trop appuyé,

J’suis pu étanche ! fit le premier maître exténué par une gastro bien cognée.

Des litanies du genre, l’infirmière (honneur aux dames - maître Hélène Prot), l’infirmier (premier maître Hoarau) et le médecin ( médecin en chef Cuvillier) en entendent à longueur de journée.

Soignant petits et gros bobos, du corps et de l’âme, ils sont là, toujours prêts, jour et nuit et toujours (ou presque) avec le sourire, au service des hommes et femmes de l’équipage.

Ils participent aux exercices de sécurité ( alarme blessé, homme à la mer, exercice incendie, exercice accidenté de la plongée). La palette étant très large, on interrompt ici l’énumération.

Aux soins évoqués plus haut s’ajoute le contrôle de l’aptitude médicale, l’enseignement du secourisme, les séances d’éducation sanitaire contre les maladies virales,  parasitaires ou infectieuses avant escale dans certains pays pauvres à faible niveau d’hygiène.

Malgré la bobologie nos fiers marins et  fières marinnettes ont une santé de fer (et le fer c’est bien …) et le moral est au beau fixe comme la météo !

Médecin en chef Cuvillier