A compter d’aujourd’hui, nous vous proposons une nouvelle rubrique sur notre blog : « les métiers de la Loire ». Un bateau est tel une petite ville où l’activité ne s’arrête jamais. Les quarts, les activités opérationnelles, l’entretien du bateau, les exercices et les instructions se succèdent 24 heures sur 24. Pour mener toutes ces activités, de très nombreux métiers sont représentés à bord. Découvrez les au travers de courts articles et photos.

Première présentation : la cuisine.

La « cuisse » Ce terme dans la marine n’est pas une référence anatomique. C’est ainsi qu’est nommé le cuisinier sur les bâtiments de la marine. Le cuisinier est un personnage important du bord. En effet tout comme les appels, les exercices et les quarts, les repas rythment la vie du bord. Au delà d’une nécessité, c’est un moment de convivialité indispensable qui permet à l’équipage de se retrouver et d’échanger à la cafétaria ou dans les carrés. Préparer deux repas quotidiens à 160 personnes dans un espace exigu soumis aux mouvements du bateau n’est pas une mince affaire. Quand ces repas sont d’une qualité et d’une variété dignes des plus grandes cartes, cela relève souvent de l’exploit ! Mais ne vous inquiétez mesdames, la variété et l’équilibre des repas sont également au rendez-vous. Mme la commissaire et l’équipe médicale examinent à la loupe les menus pour que vos marins restent sveltes et élégants. La cuisine est le domaine du maître principal Arzel. Il y dirige une brigade de quatre cuisiniers : le second maître Mathieu et les quartier-maîtres Wagner, Pérennec et Denis. Rien de trop pour la préparation des repas quotidiens et des cocktails ou repas officiels en escales qui permettent de porter haut les couleurs de la cuisine française à travers le monde. !

O1 Monfort