LE BLOG DU BSM LOIRE

05 juin 2007

40 ans et pas une ride !

La Loire va bientôt souffler ses 40 bougies !!! Pendant ces quatre décennies au service de la France, cette honorable dame a fait escale dans 102 ports différents et a connu 35 commandants dont certains embarqueront à nouveau à son bord le mardi 26 juin 2007 le temps d’une journée en mer. Pour cette occasion, des représentants de la ville de Saint-Étienne, ville marraine du BSM Loire, feront également le déplacement pour célébrer les 40 ans de ce parrainage.

Posté par bsmloire à 20:58 - Permalien [#]


Le mot du Commandant

La mission s'achève et les marins de la Loire et des chasseurs peuvent être fiers du travail accompli. Dans les Océans Atlantique et Indien, dans les mers Méditerranée et Rouge, dans les Golfes de Tadjoura, D'Aden, D'Oman et Arabo-Persique le groupe de guerre des mines a porté haut les couleurs de la Marine et de la France.

Sous un climat envié par les bretons mais contraignant à la longue, dans une situation géo-politique tendue, chaque membre d'équipage a eu à cœur de remplir son rôle avec foi en la mission et professionnalisme. Cette constance a été facilité par le soutien de l'arrière, grâce aux Satellites capricieux mais appréciables qui ont entretenu le fil des relations avec les familles et les amis.

Je tiens à donc remercier les amis et familles qui tout au long du déploiement ont communiqué avec tendresse, fougue ou humeur. Cette interaction a été bénéfique pour tout le monde et a participé à l'ambiance générale de la mission. Qu'ils sachent que leur mot quotidien a soutenu le moral de chacun et que si ils n'ont pas participé physiquement à ce déploiement ils ont été présent par le cœur.

Je veux aussi reconnaître et féliciter l'assiduité de l'équipe animatrice du Blog et des différents contributeurs qui ont su avec générosité et enthousiasme parler de leur métier ou de leurs actions. Un remerciement particulier va au CC Corre qui a su traquer les talents pour illustrer notre vie en mer.

Je sais que chaque famille est impatiente du retour de son marin. Je souhaite donc à tous de joyeuses retrouvailles et aux équipages un repos bien mérité .

L'heure des "au revoirs" a sonné mais la Loire continue ses aventures en se préparant à fêter son quarantième anniversaire le 26 juin et à accueillir les familles le 27 juin pour une sortie en mer.

Cordialement

Guillaume de ROQUEFEUIL

Posté par bsmloire à 15:07 - Permalien [#]

Le TRAPADRE

Le Padre (aumônier) nous avais rejoint lors de l’escale d’Abu Dhabi. Officiant dans son ministère à bord de la Loire ou des CMT, il lui manquait dans sa formation d’aumônier de marine la bénédiction, bien que païenne, de NEPTUNE dieu des mers. Ce fut chose faite avant que le groupe ne quitte la méditerranée.

Toujours dotées d’un budget colossale (cf article TRAPERS), les équipes « manœuvre » du BSM Loire et du CMT Sagittaire ont pu mettre au point cette action digne d’une super production Hollywoodienne.

Le Padre, fier dans ses chaussures, s’est élancé confiant au dessus des flots tumultueux dans « la chaise » manœuvrée par « les anges » de la Loire et du Sagittaire (oh hisse !). Vu sous un certain angle on aurait pu croire qu’il marchait sur l’eau !!!

Après un aller retour entre les deux bateaux nous avons récupéré, à la satisfaction générale, un véritable aumônier marine béni à la chaise 

CC Laurent Corre - Représentant de Neptune

Posté par bsmloire à 12:09 - Permalien [#]

02 juin 2007

Félicitations

Le 30 mai, dernier jour de la dernière escale de la mission , l’équipage de la Loire en petit blanc se rassemble pour la cérémonie des couleurs sur la plate-forme hélicoptère. Le vent de la veille s’étant calmé, les conditions sont favorables pour cet appareillage qui nous ramène à Brest au bout de quatre mois d’absence. Devant l’assemblée, commandée par le second, le CC Abarnou , le commandant fait un bref discours annonçant la remise de lettres de félicitation aux membres les plus méritants de l’équipage distingués au cours de ce long déploiement dans une zone d’insécurité. Je vous laisse découvrir par l’image les heureux bénéficiaires en notant que les autres n’ont pas pour autant démérités. L’investissement de chacun dans son domaine a permis à la Loire de se comporter remarquablement pendant cette mission et de faire route vaillamment en dépit de son grand age.

Chacun peut être fier du travail accompli avant de rentrer vers le port base

pour un juste repos.

Le Commandant

Posté par bsmloire à 19:57 - Permalien [#]

Atelier détection

Composé de deux brevetés supérieurs, il met en œuvre et assure le dépannage des moyens de détection du B.S.M. LOIRE ainsi que celui des différent Chasseur de Mines de la Force de guerre des mines. Cet atelier est également à la pointe dans le domaine du dépannage des transpondeurs I.F.F. Des stages ont été dispense à l’atelier détection au sein de DCN Brest , AVON COMMUNICATIONS Marseille et au C.I.N. ST MANDRIER . L’atelier détection renforce également la veille radar en passerelle dans le domaine lutte anti-navire menace terrorisme .Il procède également lors de manœuvres aviations au ralliement des aéronefs destinés au B.S.M.

PMS PRIGENT et MTS GODINEAU

Posté par bsmloire à 11:44 - - Permalien [#]


30 mai 2007

Baignade

MOI … NEPTUNE, Dieu des mers j’ai vu, de mes yeux vu, des valeureux marins d’un bateau que l’on nomme «  La Loire » se jeter dans les abysses pour m’honorer de leur gymnastique aquatique. Pour eux, j’ai réchauffé l’eau et écrasé vagues et houle. Avec l’aide du puissant SOL dieu soleil, l’air devint chaud et agréable pour cette baignade maritime. MATER MATUTA, déesse marine les protégea des monstres des profondeurs.

Neptune

Posté par bsmloire à 19:46 - Permalien [#]

Cagliari en Sardaigne

Ce n’est pas sans une certaine émotion que je me prépare à vous livrer dans la rubrique « Carnets de route » nos dernières émotions d’escale.

Cagliari, en Sardaigne, nous à livrer sa beauté brute dès notre arrivée. Je vous laisse découvrir par l’image l’éclat de cette île de méditerranée.

A bientôt pour le terminus du train ….Brest. Plusieurs mois d’arrêt

La Sardaigne (en italien : Sardegna et en langue sarde normalisée : Sardinna) est une île de la Méditerranée occidentale, située à l'ouest de la péninsule italienne et au sud de la Corse. Rattachée à l'Italie après un long isolement, culturellement différente de la péninsule, et avec de fortes particularités, elle a obtenu le statut de région autonome d'Italie depuis le 28 février 1948. Sa capitale est la ville de Cagliari.

GEOGRAPHIE

La Sardaigne, qui a une superficie de plus de 24 000 km², est située au centre de la Méditerranée occidentale, entre la Corse au nord, et la Tunisie au Sud, et a été longtemps considérée comme la plus grande île de Méditerranée.

En fait, elle est la seconde après la Sicile, et la huitième d’Europe, toutes mers confondues. Elle est majoritairement constituée de montagnes et collines, et le massif montagneux principal, le Gennargentu, qui se trouve dans la partie centre-orientale de l’île, culmine à 1834 m d’altitude.

On y trouve également des parties planes, dont la seule réellement remarquable est celle du Campidano, une vaste plaine d’origine fluviale. On remarque deux rivières principales, le Flumendosa long de 127 km, mais surtout le Tirso avec ses 135 km. On trouve de nombreux barrages en Sardaigne, formant des lacs artificiels qui servent à l’irrigation des champs.

Son climat méditerranéen offre des températures douces, et le mistral, qui est le vent dominant, permet de rafraîchir les températures estivales élevées.

HISTOIRE

La première civilisation ayant une physionomie et des caractères bien définis et autochtones est la civilisation dite de Bonuighinu (au cours du IVe millénaire avant J.-C.).

Les riches ressources minières de l'île attirent l'attention et l'intérêt commercial des populations de la Méditerranée orientale, comme les Mycéniens et les Chypriotes, mais ce sont les Phéniciens qui, à partir du IXe et du VIIIe siècle av. J.-C. constituent les premières colonies stables. La Sardaigne qui appartenait à l'empire carthaginois (son occupation va de 535 à 239 av. J.-C.) privilégie, outre la production des ressources minières, celle du froment et du bois. Cette exploitation perdure également avec la conquête romaine (239 av. J.-C. 476 après J.-C.). La Sardaigne fut rattachée à Rome lors de la deuxième guerre punique et en 227 av. J-C. est constituée la province romaine de Corse-Sardaigne.

La décadence de l'Empire romain atteint l'île et a pour conséquence l'abandon progressif des terres agricoles et des côtes et un abaissement notable de la démographie.

Abandonnée à elle-même et sans défense, la Sardaigne est occupée et subit les razzias durant quelque 80 ans (vers 460-530 après J.-C.) par les Vandales d'Afrique qui, défaits par l'empereur d'Orient, laissent l'île sous la domination de Byzance.

Quant au IXe siècle après J.C. les Arabes achèvent la conquête de la Méditerranée, du Nord de l'Afrique, de l'Espagne et de la Sicile, les côtes sardes sont soumises à leurs attaques incessantes et à leurs razzias.

En 1014, une alliance de Gênes et de Pise provoque la défaite de Museto, un chef de guerre arabe qui s'était emparé de Cagliari.

A la fin du XIIIe siècle, elle devient territoire contrôlé par les républiques maritimes du continent italien de Pise et de Gênes. Elle résiste et reste indépendant jusqu'en 1410 et autonome jusqu'en 1478. Cette année, la couronne d'Aragon conquiert définitivement l'île toute entière, déjà concédée en zone féodée depuis 1297 ainsi que la Corse voisine (à laquelle les Aragonnais renoncent en 1487).

Le « Regnum Sardiniae et Corsicae » ainsi créé le 4 avril 1297 demeurera sous la domination de la couronne d'Aragon jusqu'au début 1700.

Après une brève parenthèse autrichienne (1708-1718), confirmée par le traité d'Utrecht, le Regnum Sardiniae est cédé par le « traité de Londres » (1718) aux États de Savoie, en échange de la Sicile, dont le duc prend le titre de roi de Sardaigne.

Le royaume de Sardaigne est ainsi constitué et à l'intérieur de celui-ci l'île maintient son statut autonome jusqu'à 1847.

Avec la fin des guerres pour l’Indépendance et l'unité italienne, le royaume de Piémont-Sardaigne devient royaume d'Italie en 1861.

CC Laurent Corre

Posté par bsmloire à 17:52 - - Permalien [#]

25 mai 2007

L'atelier chaudronnerie - Groupement soutien - Service CMEL

L’atelier est composé de six personnes surnommées les Chaudards  avec trois ATNAV (atelier naval) spécialisés dans la soudure, la tuyauterie, la tôlerie :

Le MT  DUBOUCHET (chef d'atelier), Le SM  ROLLIN, Le QM2  ROQUES

Ce sont des professionnels dans ces domaines avec beaucoup d’expériences , indispensables pour l’autre équipe de trois mécaniciens navals :

Le MT  LANGLOIS, Le SM  CHRISTIAENS, Le SM  PILLORGER

possédant également les qualifications telles-que le certificat élémentaire de soudure, la mention tuyauteur, le certificat supérieur de soudure.

Ensemble nous formons une équipe « soudée »capable d’assurer tous dépannages aux chasseurs de mines et pour notre grande dame la Loire, de jour comme de nuit. Nous avons également pu assister les bases à terre tels que Djibouti ,les marines étrangères et aussi d’autres bâtiments comme la frégate Tourville ,le Pm l’her, L’edic Dague ,le bcr Somme etc…Nous maîtrisons tous les métaux (cuivre, acier, aluminium, les cupro-, l’inox etc…) nous intervenons sur les canalisations de toutes sortes :pour l’air, l’huile, le gazole, systèmes hydrauliques, l’eau de mer, l’eau douce  etc…

Avec professionnalisme, l’atelier chaudronnerie a réalisé plus d’une centaine d’opérations dont une soixantaine d’interventions urgentes sur nos chasseurs pendant les trois premiers mois de cette mission GAP 2007.

MT  DUBOUCHET  et  TOUTE  L’EQUIPE.

Posté par bsmloire à 00:02 - - Permalien [#]

24 mai 2007

Le bal des libellules

Le BSM Loire sait tout faire, comme le dit si bien l’article publié dans un récent numéro du journal «Cols bleus». En effet, en sus de protéger, ravitailler et exceptionnellement réparer ses tendres poussins, elle peut accueillir différentes ‘bestioles’ telles que les Fennecs, les Pumas, les Alouettes ou les gazelles !! (chercher l’erreur).

Que nous raconte-il ? Le BSM Loire serait-il devenu une arche de Noé ?

Je vous répondrais, pas tout çà fait mais presque.

Au fait, avez-vous trouver l’erreur ? Il y a un seul volatile dans la bande : l’ Alouette.

Ces sympathiques animaux sont en fait des noms d’hélicoptères utilisés dans l’armée de l’air, de terre ou la marine nationale. Au cours de son périple moyen oriental, le BSM Loire a mis à profit ses capacités de plate-forme hélicoptère pour effectuer des entraînements avec nos partenaires (je fais des vers sans en avoir l’air). Que ce soit le fin Fennec, le gros bourdon de Puma, la belle gazelle avec ses fines ailes ou la chouette Alouette (du BCR Somme), le BSM Loire a su les accueillir vaillamment malgré ses 40 ans presque sonnés !! Ces engins ont pu effectuer des TAG (Touch And Go : appontage et décollage dans la foulée), des appontages suivis d’un ravitaillement en carburant ou des VERTREP (Vertical Replenishment) qui consiste à déposer ou récupérer du fret dans un filet suspendu au bout d’un filin (l’hélicoptère reste en stationnaire au dessus du pont). Ce ballet de libellules fut un plaisir pour les yeux (moins pour les oreilles) et l’équipage a pu, ainsi, s’émerveiller et suivre la maîtrise des pilotes dans leur art de virtuose des airs (et non du désert). Je n’ai qu’un mot : BRAVO à ses fous volants qui réalisent des miracles sur tous les théâtres d’opérations.

CC Laurent Corre

Posté par bsmloire à 01:07 - Permalien [#]

Le ravitaillement avec le pétrolier USS Bridge

Après la mission Arabian Gauntlet particulièrement riche en expérience avec des bâtiments anglais, pakistanais et américains, le BSM Loire était sur le transit retour et toujours désireux de renouveler une opération avec un bâtiment étranger.

Ainsi fut programmé, le 1er mai, un ravitaillement en gazole du BSM Loire par le bâtiment ravitailleur américain « Bridge » alors présent sur zone. Pour le BSM Loire, mesurant environ 100 mètres et ravitaillant la plupart du temps des bâtiments d’environ 50 mètres de long, se faire ravitailler par un bâtiment de plus de 230 mètres et 20.000 tonnes était une manœuvre délicate et tout à fait unique.

Pour effectuer ce ravitaillement qui dura plus de trois heures, les deux bâtiments furent séparés de seulement 40 mètres, et plus de 160 mètres cube de gazole furent ainsi transférés.

Les bâtiments américains et français se quittèrent sous le soleil ardent du Golfe Persique, leurs équipages respectifs pleinement satisfaits de cette opération et gardant de nombreux et précieux clichés de cet événement.

EV2 Xavier Lannéhoa

Posté par bsmloire à 00:41 - Permalien [#]

L'atelier voilerie - Groupement soutien - Service CMEL

Les membres de l’atelier voilerie sont des manœuvriers de la flotte ayant suivie une formation de voilier dans les ateliers de l’AMF de Brest.

Notre travail consiste à concevoir, fabriquer ou réparer principalement des bâches, des capots, des tauds, des sacs et autres objets en toile PVC,  tissu et cuir pour les différents bâtiments de la marine nationale. Nous sommes, on peut le dire, les couturières du bateau, mais des couturières « King-Size », les capots de vedette en toile PVC pesant souvent plus de 15 kilos.

La couture n’est pas notre seul travail, nous sommes aussi les spécialistes des épissures sur câbles et cordages, des nœuds de marins et des sangles en tous genres.

Au sein du groupement soutien c’est aussi nous qu’on appelle pour tout ce qui est élinguage et manutention de charges lourdes.

Depuis peu l’atelier a récupéré la compétence en réparation plastique et résine.

Les membres de l’atelier pour cette mission sont :

MTS Collin Rodolphe : chef de l’atelier voilerie

SM Lossouarn Marthial : adjoint de l’atelier voilerie

QM1 Lefort Gary : équipier d’atelier

SM lossouarn

Adjoint de l’atelier voilerie

Posté par bsmloire à 00:26 - - Permalien [#]

23 mai 2007

L'atelier électricité - Groupement soutien - Service CMEL

Composé de cinq personnes :

-Le PM Le Roy spécialisé en instrumentation.

-Le MTS Bodart spécialisé en instrument de navigation.

-Les SM Joannic, Jaouen et Faucheux spécialisés dans le rebobinage de moteur.

Cet atelier offre un soutien technique et une expertise dans les divers domaines que sont la réparation de moteur électrique (rebobinage, « refrétage » en collaboration avec nos amis de la mécanique générale..) , l’instrumentation (contrôle et étalonnage des chaînes de mesures ), la maintenance et la réparation des instruments de navigation sans oublier le plus important le dépannage de l’électroménager, en bref nous sommes le SAV des unités de la marine que nous croisons sur notre route.

Mais ce qui nous distingue vraiment des autres unités de la marine c’est notre capacité à re- bobiner les moteurs électriques.

Lors de la mission le plus gros moteur à rebobiner a été celui du surpresseur bouilleur. Le bouilleur étant l’installation nous permettant de produire de l’eau douce pour le bord et les unités soutenues. C’était un beau bébé d’environ 250 Kg, il a fallut environ 159 heures de travail tout personnel confondu entre son démontage en machine, le rebobinage en atelier, les essais et son remontage. De part sa taille les bobineurs ont dû le bobiner manuellement, la machine à bobiner n’étant pas suffisamment grande pour ce type de moteur.

Avec la machine à bobiner, on peut programmer le nombre de spires pour un gabarit donné, celui-ci donnant la forme de la bobine. Suivant les moteurs il y a un nombre différent de bobines par phase. Ce nombre de bobines par phase définit la vitesse moteur pour une fréquence de réseau donnée.

Une fois les bobines réalisées, il faut les faire rentrer dans les encoches du stator. C’est la partie la plus longue, en effet les premières bobines sont relativement faciles à mettre en place, mais vers la fin, la place commence à manquer et les nerfs sont mis à rude épreuve. Sachant que la gaine du fil de cuivre utilisée lors du bobinage ne doit pas être endommagée.

Il faut ensuite relier les bobines les unes aux autres suivant le couplage désiré et ligaturer le tout avant de pouvoir passer à l’étape suivante qui consiste à imprégner le stator fraîchement re-bobiné dans la machine à : (devinez, vous ne savez pas !!)

C’est la machine à imprégnation, le monde est bien fait n’est ce pas. Cette étape consiste à recouvrir le bobinage d’une couche de vernis isolant afin de le rendre plus résistant aux vibrations et au problème d’isolement électrique.

Au final le moteur est comme neuf, on peut prendre des douches à volonté et faire une jolie photo de groupe …

PM Le Roy

Chef de l’atelier électricité

Posté par bsmloire à 23:57 - - Permalien [#]

22 mai 2007

L'atelier de mécanique générale - Groupement soutien - Service CMEL

L’atelier de mécanique générale est le paradis des machines outils. Dans cet atelier, les techniciens sont capables de répondre à la majeure partie des demandes de travaux. Si l’atelier est adapté à la réparation des chasseurs de mines, il peut aussi apporter son concours à tout autre bâtiment. La mission GAP 2007 en Océan Indien l’a mené à faire des travaux pour le BCR Somme, le BHO Beautemps- Beaupré, l’aviso PM L’Her, l’EDIC Dague, la coopération basée à Djibouti, l’Unité Marine de Djibouti…

A cet atelier, est rattaché une cellule importante, les spécialistes de la climatisation, on les adore sous les tropiques…   

Equipé en matériel d’ajustage, tours et fraiseuses, le BSM Loire emporte dans ses soutes 10 tonnes de matières premières, aciers, gaz et pièces de rechanges.

Le personnel de l’atelier, neuf officiers mariniers et quartier-maîtres, a suivi des stages de perfectionnement dans leur spécialité et est épaulé par du personnel des Ateliers Militaires de la Flotte (AMF).

L’atelier se compose du personnel suivant :

PM Quintin, MT André, MT Coat, SM Château, SM Pastor, QM Jacob, QM Tilly, MT Madec (frigoriste) et MT Dorval (frigoriste).

PM Quintin

Chef de l’atelier 

Posté par bsmloire à 17:29 - - Permalien [#]

L'exercice Arabian Gauntlet

Le GGDM a participe a l'exercice de guerre des mines 'Arabian Gauntlet 07' (ag 07), organise par les américains tous les deux ans au large du royaume de Bahrein. après une phase a quai du 19 au 21, pres de 20 unités ont appareille pour conduire la phase tactique a la mer au large de Manama du 22 au 29 avril. de nombreux pays de la région du golfe arabo persique ou limitrophes, étaient représentés (koweit, eau, bahrein, notamment)avec fregate, patrouilleurs, groupe de plongeurs ou en tant qu’observateurs embarques sur les unités participantes (jordaniens, emiriens, koweitiens, omannais, yemenites, egyptiens) . placées sous le haut commandement du CV Severs, usn ; les forces de guerre des mines étaient constitues en 3 groupes, sous les ordres du CV Tokarick, usn (le ‘micmic’, surnom anglosaxon donne au cdt de la partie guerre des mines) : - une composante air, constituée d’ hélicoptère mh-53 e ‘Sea Dragon’ capables d’effectuer des opérations de dragage de mines et d’intervention par plongeurs, - une composante sous marine, constituée de groupes de plongeurs demineurs (us/uk/eau/kwt) , - enfin, une composante surface constituée de 9 chasseurs de mines (2 uk / 3 us / 2 pak / 2 fr) et la loire. ce groupe, commande par le CF Leterme, était conduit par un état major franco-américain. les excellentes conditions météorologiques et d'environnement et le travail des unités ont permis de dépasser les objectifs initialement assignes. les échanges nombreux entre les unités et l’ambiance FR/US chaleureuse a bord de la Loire ont participe au succès de cet exercice majeur. CC MATILA

Posté par bsmloire à 16:52 - Permalien [#]

Le service « CMEL »

Partie intégrante du groupement soutien, le service Coque-Machine-ELectricité est composé de 7 ateliers : l’atelier moteur, l’atelier chaudronnerie, l’atelier mécanique générale, l’atelier électricité, l’atelier voilerie, l’atelier charpentage et l’atelier froid. Dans les entrailles de la Loire, on retrouve les virtuoses de la bricole et de la réparation, en tout 32 personnes, réparties aux travers les spécialités suivantes : mécaniciens, charpentiers, électriciens, manœuvriers, spécialistes d’atelier naval. Au cours des prochains jours, nous vous ferons découvrir plus en détails les activités de chacun des ateliers.

L’équipe d’encadrement

EV SORIGNON – chef du service

MT CARDINAL – chef de l’atelier moteur

PM QUINTIN – chef de l’atelier de mécanique générale

MT DUBOUCHET – chef de l’atelier chaudronnerie

MT MADEC – chef de l’atelier froid

PM LEROY – chef de l’atelier électricité

MP MALCOZ – chef de l’atelier charpentage

MT COLLIN – chef de l’atelier voilerie

EV Bruno Sorignon

Posté par bsmloire à 11:38 - - Permalien [#]

Les SOULTACROCK en live

Les SOULTACROCK poursuivant leur tournée « gap 2007 TOUR » à travers la péninsule arabique, se sont produits à Bahrein au « DIGGERS ». Invités par le « DIGGERS’ BAND » à présenter quelques tubes français ainsi que leurs compositions personnelles, c’est devant un public totalement accroché à leur musique, reprenant les textes connus de tous qu’ils ont enflammé les nuits bahreinies.

Je pense qu’après ce succès où des milliers de groupies se sont massé(e)s à l’entrée du « DIGGERS », le groupe ne peut que rafler un maximum de prix au « Djibouti music awards »en présence des plus grands noms du rock actuel.

CC Laurent Corre

Producer manager

Posté par bsmloire à 11:15 - Permalien [#]

Le royaume de Bahrein

Bonjour fidèles lectrices et lecteurs. Je suis heureux de vous retrouver après ces quelques jours de brouillard satellitaire.

Rattrapons le retard….

Voici dans la rubrique carnet de route une présentation succincte du royaume de Bahrein que nous avons quitté depuis quelques semaines déjà.

Je vous souhaite un excellent voyage virtuel.

HISTOIRE

Le Bahreïn fit autrefois partie de l'ancienne civilisation de Dilmun et servit de lien important sur les routes commerciales entre Sumer et la vallée de l'Indus il y a plus de 5 000 ans.

Depuis la fin du XVIIIe siècle le Bahreïn a été gouverné par la famille al-Khalifa qui a maintenu des liens étroits avec le Royaume-Uni en signant un traité de paix et de protection en 1820, renouvelé depuis plusieurs fois. Après la Seconde Guerre mondiale le Bahreïn est devenu le centre régional pour le Golfe Persique des opérations britanniques. Lorsque la Grande Bretagne annonça en 1968, et réaffirma en mars 1971, son désengagement du Bahreïn. Bahreïn intégra l'alliance des Émirats arabes unis et devint indépendant le 15 août 1971.

Devenu émir après le décès de son père en 1999, le cheikh Hamad ben Issa al-Khalifa a pris le titre de roi en 2002 et a instauré une monarchie constitutionnelle.

La petite dimension de Bahreïn et sa situation centrale parmi les pays du Golfe Persique l'oblige à jouer un rôle délicat d'équilibriste parmi ses puissants voisins. N'ayant que peu de réserves de pétrole, il a dû s'équiper de raffineries, d'un centre bancaire et d'installations touristiques pour diversifier ses ressources.

GEOGRAPHIE

Le royaume de Bahreïn est un état du Moyen-Orient. C'est un archipel du golfe Persique, à l'est de l'Arabie saoudite et à l'ouest du Qatar.

Il est situé par 26° 00′ nord et 50° 33′ est.

Sa superficie est de 665 km². Étant entièrement insulaire, il n'a pas de frontière terrestre mais totalise 161 km de littoral.

Les eaux territoriales sont encore sujettes à des litiges avec le Qatar depuis son indépendance :

  • Plate-forme continentale : limites à déterminer.
  • Eaux territoriales: 24 miles nautiques

Le pays est principalement composé d'une plaine désertique s'élevant progressivement en un plateau central modérément escarpé.

Le point le plus bas est au niveau de la mer (0 m, golfe Persique) et le point culminant est le Jabal ad Dukhan (122 m).

La capitale est Manama.

Le climat est aride. Les hivers sont doux et agréables, les étés très chauds et humides.

Des tempêtes de sable et des sècheresses périodiques constituent les risques naturels les plus fréquents.

CC Laurent Corre

Posté par bsmloire à 10:51 - - Permalien [#]

19 mai 2007

Petit débit mais ce n'est pas fini ...

La couverture satellite actuelle ne nous permet pas de mettre à jour le Blog avec des photos. Le débit Internet est trop faible. Mais les mails textes peuvent être envoyés via l'adresse internet de la Loire.

Nous voici bientôt en Méditerranée où nous espérons que le débit Internet sera suffisant pour vous transmettre d'autres belles photos !!!

Prochain arrêt l'Italie et la sardaigne (et non la sardine) - 4 jours d'arrêt

A très bientôt

La rédaction

Posté par bsmloire à 11:35 - Permalien [#]

03 mai 2007

Récupérations des liaisons

Nous pouvons à nouveau communiquer ....

Posté par bsmloire à 10:08 - Permalien [#]

L’atelier MOTEURS

L'atelier moteurs est intégré au service CMEL du groupement soutien.

Il est composé de deux officiers mariniers brevetés supérieurs mécanicien naval et spécialiste d’atelier ainsi que de deux autres mécaniciens naval non BS. Il assure dépannage et assistance à la LOIRE ainsi qu’aux CMT sur les moteurs diesel de propulsion et groupes électrogènes, les turbines à gaz et les moteurs Hors bord.

Cet atelier dispose d’une compétence particulière dans le domaine de l’injection diesel, notamment les visites et réglage au banc des pompes à injection.

Fort de son expérience l’atelier moteurs à réalisé 72 opérations de soutien en 2006 et totalise 54 interventions sur les 3 premiers mois de la mission GAP 2007.

MTS Cardinal

Posté par bsmloire à 10:07 - Permalien [#]